Les poussins grandissent malgré les conditions hostiles

Hey !

J’ai pu profiter du très beau temps du vendredi 28 août pour allé voir mes voisins les manchots.

Pas de vent, un beau soleil, doux en température (-17°, si si c’est doux pour nous).

IMG_0571

Cela faisait à peu près 3 semaines que je n’étais plus allé voir les poussins et qu’est ce qu’ils ont grandi et grossi !

Certain n’hésite pas à s’écarter de leur parent.

IMG_0570

Mais qui dit écarter, dit aussi proie sans défense.

Les pétrels géant sont de retour depuis quelques semaines. Avant hier ils ont commencé à attaquer ou plutôt « prédater ».

Les inemployés ou sans poussin son très curieux et n’hésite pas à s’approcher de nous.

IMG_0606IMG_0586

Ils font leur star, enfin parade devant nous.

Sur la photo de droite on peut voir un nuage derrière lui.

Ce n’est pas un nuage mais un vent catabatique, un vent froid, violent qui descend du continent et qui soulève de la neige.

Là, ont étaient pas loin de la base, moins en danger que si ont seraient  en randonnée car  il vaut mieux éviter se de faire prendre dedans. Allumer rapidement  le gps est une chose à penser car c’est comme du brouillard très danse et qui refroidi très vite.

IMG_0607

Cela reste extrême joli quand le soleil passe encore au travers et heureusement le vent s’est calmé rapidement. Les manchots, eux, se sont tout de suite regroupés en tortue pour se protéger.

Et nous, nous sommes rentrés pour boire une boisson chaude.

IMG_0609

Publicités

Dans le mille

Pendant la période de mi juillet à mi août, s’est déroulé le premier tournois en Antarctique de fléchette.

Et oui, ce sont les bases de Halley et South Pole qui ont organisé ce tournois.

8 bases ont participé.

Alors vous direz mais comment peut on faire un tournois de fléchette dans un continent aussi grand que deux fois l’Australie ?

Ce n’était pas évident mais nous avons à notre disposition plusieurs moyen de communications pour pallier à ce problème.

Skype était le plus utilisé. Polycom (moyen de vision conférence) et le téléphone.

Début du match face à Scott
Début du match face à Scott

Pendant toute la durée du tournois, ce fût à chaque fois un grand moment de plaisir.

Le fait de pouvoir partager, discuter de nos conditions de vie, d’ensoleillement avec les autres bases était so crazy.

Neumayer, pourtant si loin de nous
Neumayer, pourtant si loin de nous

Les connexions n’ont pas toujours était bonne certes, surtout avec South Pole car leur satellite passe au dessus d’eux que pendant 30 min par jour. Il fallait être bien organisé.

DSC_8608

L’esprit de complétion n’était pas la priorité mais lors de notre troisième match beaucoup de participants se sont entrainés pendant les temps de pause. On a fait des groupes de 4 à 5 joueurs de façon à ce que beaucoup d’Hivernants puissent jouer.

Notre troisième match a été le seul que l’on a perdu sur 8 rencontres.

On a gagné ce tournois, suivi de South Pole (6 victoires, 2 défaites) et Concordia (4 victoires, 4 défaites).

En plein tournois contre South Pole
En plein tournois contre South Pole

Les organisateurs du tournois on crée un logo afin que l’on puisse se faire des T-Shirt, histoire de garder un souvenir.

1 logo flechette

Pour ceux qui veulent, les scores sont là :

Les tableaux des différents matchs
Les tableaux des différents matchs

De g à d : Halley, Scott, Troll, South Pole, Concordia, Mac Murdo et Rothera.

Il manque le tableau de score contre Neumayer, notre premier match.

Un coup de vent prometteur

Suite à notre gros coup de vent dans la nuit du 01 août 2015 (226 km/h),

Sur la page météo, la rafale a atteint 206 km/h, 10 min plus tard 226 km/h
Sur la page météo, la rafale a atteint 206 km/h, 10 min plus tard 226 km/h

il nous a semblé voir la mer. Il nous a fallut attendre le 03 août pour nous confirmer cette vision.

En fausse couleur avant et après la tempête : Radar_150803

Radar_140731

Le fait de pouvoir voir de l’eau est devenu rare à DDU depuis 3 ans car le glacier de l’Astrolabe s’avance énormément sans casser, ce qui provoque une forte épaisseur de banquise au niveau de la base, qui,  n’arrive plus à fondre pendant la période estivale.

C’est un problème délicat pour l’acheminement des matériaux, fioul, nourriture car très couteux (utilisation de l’hélico) mais aussi problématique pour évacuer les déchets stocker dans des containers que l’hélico n’est pas capable de soulever.

On peut voir sur la photo satellite du 02 août (reçu le 03) qu’un gros morceau de banquise c’est cassé un peu plus à l’est de la base.

La mer à peine à 16 km en période hivernale
La mer à peine à 16 km en période hivernale

La question qui nous a tous traversé la tête était de savoir si cette poche d’eau libre allée ou non se refermer.

J’ai pu récupérer une photo satellite du 14 août, et malgré les nuages, on peut encore voir que cette poche d’eau ne c’est pas refermée.

satelite 16-08-2015Aujourd’hui encore (30/08), on peut voir par temps clair un fin filet bleu à l’horizon.

J’espère maintenant qu’on aura la chance de voir l’Astrolabe à quais, ainsi que les orques au pied de l’île des Pétrels pour la période estivale …

Le festival du film Antarctique

Sans titre

Voilà, c’est officiel, les résultats pour les gagnants du festival du film sont dévoilés.

Mais avant tout qui fait quoi et qu’est ce que c’est ?

C’est la base de Scott qui a géré cet évènement.

Il y a deux catégories, la 48h et la open.

La 48h, comme le nom l’indique, c’est tout « simplement » le fait de réaliser un film complet en 48h, il ne faut vraiment pas trainer.

Dans la 48h, il y a des contraintes, des objet à utiliser, petit pois et cuvette de toilette pour cette année.

Il doit comporter une scène d’amour et un sons aussi.

Ces contraintes sont données par les gagnants de l’année précédente.

Notre film dans cette catégorie s’appel Sleepwalking.

Pour la catégorie libre il faut juste rendre le film en même temps que ce finit le 48h.

Pas de contrainte, que du fun !

Pour cette catégorie nous avons essayer de promouvoir la base afin de la vendre.

La vidéo s’intitule For Sale.

Je vous donne les liens pour pouvoir les voir sur Youtube :

Pour le 48h (Sleepwalking): https://www.youtube.com/watch?v=LEN78fQqIUM
Voici maintenant le classement :
48 Hour Films
Best Film:
1st McMurdo Station – Work Stoppage
2nd Bird Island – The Avengers Long Term Monitoring
3rd Amundsen-Scott Station – Operation Deeper Freeze
Best Acting:
1st Bird Island – The Avengers Long Term Monitoring
2nd Casey Station – My Station Rules
3rd Novo – Magic Power of Advertising
Most Novel Use of Props:
1st  Scott Base – The Insomniac
2nd Bird Island – The Avengers Long Term Monitoring
3rd Amundsen-Scott Station – Operation Deeper Freeze
Best Love Scene:
1st Bellinghausen Station – 2000
2nd Bird Island – The Avengers Long Term Monitoring
3rd Crozet Island
Open Category Films
Best Film:
1st Dumont D’Urville – For Sale
2nd Mawson Station – After Dark
3rd Vostok – Nostalgia
Et oui Dumont d’Urville est le gagnant de la catégorie Oen encore une fois (l’année dernière aussi).
Un grand bravo à l’équipe de Géophy ainsi qu’au Doc qui ont fait un travail énorme et qui c’est révélé payant.
Bon visionnage !

Du beau temps à DDU

En ce moment à DDU, on voit enfin le soleil après 3 semaines de temps venteux provoquant un effet de « chasse neige » et des chutes de neige.

Avec Mireille et Boris alias la météo et la radio, nous avons décidé de partir pique niquer sur l’île du Derby.

DSC_8907Elle se situe à environ 1h30 de marche.

La neige sur la banquise était très dur provoqué par les forts coups de vent et de la température qui ,ce jour, était en dessous de -25°C, idéal pour marcher.

IMG_0466

Sur notre route nous avons rencontrés plusieurs manchots Empereur qui revenaient de la mer. Ils avaient vraiment l’air fatigué mais tout propre, bien gros et toujours aussi curieux.

IMG_0490

La base en ce moment est très active car il y a un tournois de fléchette qui confronte les différentes bases de l’Antarctique.

On utilise un système de vidéo conférence (Polycom) ou Skype pour pouvoir communiquer, c’est une très belle expérience.

Il y a aussi le festival du film Antarctique qui débute demain (01/08/15). Le but étant de réaliser deux films un « libre » et un en 48h avec des contraintes imposées. Des réunions sur : comment s’organiser, qui fait le script du film, le montage, il y en a.

Je vous tiens au courant sur le tournage du film et la continuité de la vie à DDU.

A bientôt.

IMG_0452

IMG_0475

Le repère des Glacios

Base 1

Pour cette nouvelle présentation d’un des bâtiments de la base, je porte mon choix sur le bâtiment de nos deux compères, Guillaume et Stéphane, j’ai nommé Glacio.

IMG_0306

Pour pouvoir vous expliquer simplement ce qu’il font à DDU, j’ai posé à Guillaume quelques questions sur leur vie de tous les jours.

Le bâtiment comporte plusieurs salles dont un bureau, une salle blanche mais il préfère l’appeler « propre », une pièce avec des pompes et un endroit pour dormir (c’est le bâtiment le plus éloigné du 42, en cas de mauvais temps ils peuvent dormir sur place).

On dit Glacio de glaciologue mais ils sont plus des chimistes que des glaciologues.

Ils travaillent essentiellement pour le programme CESOA.

C’est orienté sur la chimie atmosphérique du souffre anion et cation en suspension dans l’atmosphère.

Ils ont  des prélèvements à faire sur des filtres et de l’air dans des bombonnes. Ça représente 3 prélèvements tous les deux jour de décembre à mars et 1 tous les deux jours en période hivernale.

Pour le prélèvement d’air des bombonnes, c’est tous les jours avec une analyse une fois par semaine.

Cela leurs permet de récupérer les ions non particulaires présents dans l’atmosphère.

La salle "propre"
La salle « propre »

Divers appareils de mesure

Dans la salle blanche il y a un frigo, un congélateur, divers appareils de mesure ainsi que des hottes pour les manipulations dites sensible.

Ils ont aussi des mesures en continue dans la salle des pompes.

la salle des pompes
la salle des pompes

Ils font des mesures d’ozone, de mercure, et effectuent des changements de filtre une fois par semaine pour mesurer l’ozone et les isotopes.

Au milieu du bâtiment il y a une grosse machine qui intrigue la première fois qu’on y rentre.

Le compteur de neutrino utilisé par Géophy
Le compteur de neutrino utilisé par Géophy

C’est un compteur de neutrino qui sert à quantifier le rayonnement solaire qui arrive à sa surface.

Ce n’est pas du domaine des glacios mais celui du Magné-Sismo, autant dire Julien.

Nos glacios sont de sacré moteur pour la vie de la base. Entre les soirées à thème et les petit dej amélioré du dimanche ils sont au top. Stéphane a été notre Onzetas pendant la Mid.

Voilà pour la présentation de Glacio.

A bientôt.

Nouvelles du mois de Juin, Juillet

Me voilà de retour après quelques semaines de silence.

C’est vrais que la Mid prend du temps à s’organiser et à s’apprécier. C’est aussi un moment de répit côté professionnel même si on fait en sorte que la centrale fonctionne et soit sous surveillance (quart de jour et de nuit) ainsi que les routines des météo, glacio, ornitho, … bref pas de répit complet à DDU.

Pour revenir à la Mid Winter, la célébration du jour où la période de nuit est la plus longue pour aller vers les beaux jours, elle s’est bien déroulée.

Au programme, des activités en pleine air comme une course d’orientation, pétanque,…. un fil rouge avec un jeu nommé « Killer ».

Des soirées à thème, des repas gérés non pas par le cuistot (car lui aussi a le droit à du repos) mais par l’ensemble de la base en équipe de deux ou trois.

Du repas dans le noir aux tartes flambées c’était une semaine riche en goût.

Pour les photos de la Mid, je n’en mettrai  pas sur mon blog car c’est une fête qui nous appartient, qui se vie ici, isolé dans cet endroit si décalé de nos habitudes en métropole.

Pour ce qui est de la météo, on commence maintenant à ressentir la présence du soleil (+7min de soleil par jour).

Le vent s’en donne toujours à cœur joie (des moyennes à plus de 100km/h et des rafales à plus de 140km/h pendant le mois de jun).

Pendant votre épisode de canicule en France, nous avons aussi eu un épisode de « grosse chaleur » pendant une journée (curieuse coïncidence) avec un -4°C en début de journée qui c’est terminée par un -18°C (la tendance du moment c’est plutôt entre -20°,-25° température réel et non ressenti !!).

Et les manchots me direz  vous ?

Pour faire simple, pendant le mois de Juin les femelles on commencé à pondre. Une fois la ponte effectuée, elles donnent leur œuf (un manchots empereur ne fait qu’un seul œuf) à leur mâle (on appel cela la passation). Elles peuvent partir en mer pour se nourrir et prendre de la nourriture en plus, pour pouvoir nourrir le poussin à leurs retour. Pendant ce temps les mâles font attention de ne pas faire tomber l’œuf et de le garder bien au chaud.

Depuis une semaine on a des premier chant de poussin et des retour de femelles, c’est la folie à la colonie !

Une des deux colonies
Une des deux colonies
Retour des femelles
Retour des femelles
Couple d'Empereur
Couple d’Empereur et leur poussin
La petite tête du poussin dépasse de temps en temps de la poche
La petite tête du poussin dépasse de temps en temps de la poche
Un poussin au chaud
Un poussin au chaud

On entend facilement le chant des poussins mais les repérer dans la colonie est moins évident.

Pour éviter que les petits soient bousculés, les couples se placent au bord de la colonie mais il faut avoir l’œil car les poussins se confonde facilement avec les griffes des pattes.

N’oubliez pas que lorsque l’on sort, on porte le masque pour nous protéger du vent. L’écran de l’appareil photo n’aime pas le froid donc la plupart des clichés son prit avec l’œillé.

Il y aura d’autres photos d’ici quelques semaines quand il y aura plus de naissance.

A bientôt.

Le magasin général

Le magasin général ou MG.

Base 1

C’est notre principal lieu de stockage de matériaux. Quand je dit notre, c’est dédié au service technique.

Vis, écrous, raccord, joint, quincaillerie en tout genre, c’est le Castorama de l’extrême.

IMG_0316 IMG_0318 IMG_0305

Quand je dis extrême, ce n’est pas que le fait qu’il soit sur un des pôles mais c’est surement aussi un des bâtiments où il fait plus froid dedans que dehors.

Il fût le calvaire pour certain technique le mois dernier car comme tout lieu de stockage, il faut en faire l’inventaire.

Pour certain métier comme le mien, la liste n’est pas très longue (~550 articles dans ce bâtiment) mais pour d’autre il dépasse les 1500. Cela représente presque un mois de notre temps de travail, que de compter et mettre à jour notre logiciel de gestion du stock. Je ne me plains pas, je lève juste une constatation. Un travail comme ça, dans une entreprise en métropole parait basique, ici le froid est ci intense dans le bâtiment, qu’il faut éviter de toucher les pièces métalliques à main nu et faire attention au sol car la moindre infiltration de neige provoque des plaques de glace au sol.

Le sol est vraiment froid
Le sol est vraiment froid

On fait l’inventaire assez en avance car le temps que l’IPEV commande le nécessaire est le fasse  transporter, beaucoup de mois s’écoule car en grande partie nos fournisseurs sont Français.

Voila pour ce bâtiment, vous en savez un peu plus sur l’organisation de l’équipe de maintenance à DDU.

IMG_0320

Le séjour

Base 1Comme vous pouvez le voir sur cette photo aérienne, le séjour c’est le bâtiment central de la base.

On peut y entrer par trois entrées. Une qui donne accès à la cuisine, une donne accès à un petit vestiaire puis à la partie principale du bâtiment et la dernière donne accès à un gros vestiaire et la partie buanderie.

La cuisine c’est le royaume de Fabrice et Yann notre cuisinier et pâteux.

Partie lave vaisselle
Partie lave vaisselle
La cuisine
La cuisine

La suite de la visite vous emmène dans la partie principale du bâtiment qui est la salle à manger et le bar.

Le coin poubelles très spécifique en Antarctique
Le coin poubelles, très spécifique en Antarctique
La taverne Adélienne
La taverne Adélienne
La table est dressé pour un repas pendant la campagne d'été
La table est dressée pour un repas pendant la campagne d’été

Vous pouvez le voir sur la première photo, il y a beaucoup de poubelles à DDU car le tri ici c’est super important.

Il y a une poubelle alu, acier alimentaire, plastique, carton papier, bouteille plastique, verre et composite.

On fait un tri très minutieux car certains déchets sont traités en France ou en Australie.

Les Australiens sont très strict, s’il y a des containers qui coulent de jus de poubelle, ils les refusent et les retournent en Antarctique. Pour les déchets traités en France il y a presque un an qui passe avant qu’ils soient traités.

Donc rigueur oblige.

Pour la deuxième photo, bon, un bar est un bar il y a un peu de tout, en quantité limité et accès illimité. Bien sur la modération est applicable et appliquée à DDU.

Pour la troisième photo, c’est l’espace ou l’on mange, danse, regarde des films brefs le lieu à tout faire.

IMG_0202 IMG_0203

La dernière partie, c’est la partie loisirs du séjour. On a dans cette pièce une bibliothèque on l’on retrouve énormément d’ouvrages en tout genres (beaucoup sont apportés et laissés par les Hivernants précédant), un billard, un babyfoot, un jeu de fléchette et un petit salon ou les parties de carte et les siestes dans le hamac sont les bienvenu.

Voila pour la présentation du séjour, il faut juste savoir que certaine fois, pour y accéder, il faut jouer de l’huile de coude, comme ce matin ou Benjamine et Romain nous on fait une belle démonstration de pelletage.

La porte et les fenêtres sont bientôt accessible.
La porte et les fenêtres sont bientôt accessible.